Omega 3 800 djform - 120 capsules
  • Omega 3 800 djform - 120 capsules
  • Étiquette oméga 3 800 120 capsules - djform

Oméga 3 800 - Djform

BIEN-ÊTRE CARDIO-VASCULAIRE - MAINTIEN DES FONCTIONS CÉRÉBRALES - VISION - SYSTEME IMMUNITAIRE

  • Oméga 3 EPA et Oméga 3 DHA : acides gras essentiels issus de poissons sauvages des mers froides
  • Qualité EPAX® et XO®, procédés garantissant la pureté et la stabilité du produit
  • Conservateurs naturels anti-oxydants : vitamine E et extrait de romarin
  • ➟ Taux d’oxydation total = indice TotOx : 4
  • ➟ Teneur en polluants contrôlée

Chaque capsule contient plus de 400 mg d'EPA et plus de 300 mg de DHA.

Ce produit existe en boîtes de 120 capsules et de 230 capsules.

Nous ne proposons plus le sachet de 600 capsules.

Chaque capsule contient 1 000 mg d'huile.

33,13 €
Conditionnement
  • La boite de 120 gelules
  • La boite de 230 gelules

Remise sur la quantité

Quantité Remise sur prix unitaire Vous économisez
3 10% Jusqu'à 9,94 €
3 10% Jusqu'à 9,94 €
5 15% Jusqu'à 24,85 €
5 15% Jusqu'à 24,85 €
En Stock
Quantité

Une huile de poissons sauvages naturellement concentrée en oméga 3 essentiels.

L’Oméga 3 800 Djform est une huile de poissons sauvages de premier choix (sardines, anchois et harengs), qui concentre naturellement les acides gras indispensables à notre organisme : les acides eicosapentaénoïque (EPA) et docosahexaénoïque (DHA). Ils sont synthétisés à partir de l'acide alpha-linolénique (ALA), un acide gras oméga 3 apporté par notre alimentation exclusivement.

Les oméga 3 EPA et DHA favorisent la production de prostaglandines (hormones médiatrices et régulatrices de notre organisme), qui jouent un rôle essentiel dans notre organisme :

  • L’oméga 3 EPA : toutes nos cellules en ont besoin, il favorise la protection cellulaire et cardio-vasculaire, la réduction des risques de dégénérescence et vieillissement prématuré, d’allergies et d’inflammation. Il est indispensable lors de la croissance, mais également en période de stress et de fatigue.

  • L’oméga 3 DHA : comme l’EPA, il contribue à la protection de nos cellules contre la dégénérescence et le vieillissement prématuré. Il intervient particulièrement au niveau du cerveau et de la rétine et contribue à assurer leur fonctionnement normal.

Notre alimentation quotidienne est censée couvrir nos besoins en acides gras essentiels. Cependant, notre consommation est majoritairement insuffisante : lors de son dernier avis en mars 2010, L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (Afssa devenue ANSES), conseillait notamment un apport nutritionnel quotidien d'au moins 250 à 500 mg EPA/DHA confondus chez les enfants selon leur âge et d'au moins 250 mg de DHA et 250 mg d’EPA chez l’adulte.

Une population carencée en oméga 3 ?

Un rapport de l’ANSES de septembre 2015 a mis en lumière un important déséquilibre dans notre alimentation entre l’apport d’acides gras saturés de mauvaise qualité consommés en trop grande quantité, et d’acides gras polyinsaturés (dont les “bons acides gras”, les oméga 3 et 6 notamment), dont nous sommes en principe déficitaires.

Concernant l’apport en EPA et DHA, ce rapport souligne que la proportion de personnes “à risque d’insuffisance [est] proche de 90%”.*

*SourceApports en acides gras de la population vivant en France : avis et rapport de l'ANSES - 2015

Les populations occidentales sont largement carencées en oméga 3 pour des raisons multiples :

  • Les aliments censés contenir des oméga 3, notamment la viande, le lait et les oeufs, n'en contiennent plus autant du fait des changements d'alimentation des animaux d'élevage : ils sont aujourd’hui principalement nourris aux oméga 6 (tourteaux de maïs, soja, tournesol) et n’ont plus autant accès au pâturage de printemps ou au foin, qui permettent pourtant d'enrichir les produits animaux en oméga 3.
  • Notre alimentation en acides gras polyinsaturés (dont oméga 3 et 6) est aujourd’hui largement déséquilibrée. Alors que notre apport en oméga 6 est souvent excédentaire, nos populations sont largement carencées en oméga 3. Pourtant, un bon rapport entre ces deux acides gras est essentiel : plus nous consommons d'oméga 6, plus nous devrions consommer d'oméga 3. Le rapport moyen actuel serait situé entre 15 à 30 oméga 6 pour 1 oméga 3 alors qu’il devrait être au maximum de 5 oméga 6 pour 1 oméga 3.
  • Nos assiettes ne contiennent plus autant d’aliments riches en oméga 3, tels que les poissons gras (sardines, harengs, maquereaux notamment) ou pas suffisamment fréquemment (2 à 3 fois par semaine).
  • Les huiles végétales ne peuvent combler seules nos carences en oméga 3 : les huiles riches en oméga 3 contiennent principalement de l’ALA, qui sera transformé dans notre organisme en EPA et DHA. Cependant, notre taux de conversion de l’ALA en DHA est trop faible pour couvrir nos besoins.

Les oméga 3, pour qui ? Pour quoi ?

Les acides gras oméga 3 sont nécessaires au bon fonctionnement de toutes les cellules de notre corps et de notre peau. Ils sont réputés pour limiter le cholestérol et diminuer les douleurs et inflammations.

Parmi eux, l’EPA et le DHA contribuent particulièrement à un fonctionnement normal de notre cœur, notre cerveau et notre vision.*

Pour le système cardio-vasculaire (cœur, artères, veines, capillaires, coronaires, etc) :

L’EPA et le DHA contribuent :

  • au maintien d’une fonction cardiaque normale ;

  • au maintien d’une concentration normale de triglycérides dans le sang, dont l’excès peut contribuer au développement de maladies du coeur ;

  • à une diminution de la pression artérielle chez les personnes présentant une hypertension artérielle ;

  • à une réduction de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaires chez les personnes présentant au préalable des pathologies cardiovasculaires.

Pour le cerveau et l’équilibre nerveux :

Le DHA, principal lipide des tissus qui constituent notre cerveau, contribue :

  • au fonctionnement normal du cerveau (à partir de 250 mg/jour de DHA); il constitue ainsi un soutien majeur aux fonctions cérébrales des enfants, adolescents et étudiants ainsi que des seniors ;

  • au développement normal du cerveau du fœtus et de l’enfant allaité. Il est rappelé par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) que les oméga 3 sont primordiaux chez la femme en âge de procréer, chez la femme enceinte, chez la femme allaitante ainsi que chez l’enfant.

Par ailleurs, l’EPA et le DHA “ jouent un rôle dans le fonctionnement cérébral chez le sujet adulte et au cours du vieillissement et suggèrent un effet positif sur le maintien de la santé mentale (dépression, démence dont maladie d’Alzheimer)”*.

Pour les défenses immunitaires :

Des études de plus en plus nombreuses abondent au sein de la communauté scientifique mondiale dans le sens d’un lien entre les omega 3 et le soutien au système immunitaire. Ils boosteraient nos défenses contre les infections (virales, bactériennes) et participeraient à la réduction des inflammations.

Pour les yeux et la vision :

Nos populations sont soumises à un nouveau type de stress oxydatif, dû à l’utilisation quotidienne des écrans qui émettent de la lumière bleue, particulièrement chez les enfants, adolescents et jeunes adultes, parfois même chez les plus jeunes enfants. Soutenir la santé de nos yeux est devenu primordial pour contourner le risque d’apparition de problèmes de vue et de dégénérescence de plus en plus précocement.

Le DHA contribue :

  • au maintien d’une vision normale chez l’enfant et l’adulte ;

  • au développement normal des yeux du fœtus et de l’enfant allaité et à la vue des nourrissons de moins de 12 mois.

Par ailleurs, l’EPA et le DHA “sont impliqués dans la prévention contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge”* car leur déficit peut augmenter le risque de cette dégénérescence.

*SourcesRÈGLEMENT (UE) No 432/2012 - liste des allégations santé autorisées en matière de denrées alimentaires et Les acides oméga 3 - ANSES - mise à jour 2019

Certificat d'analyse :

Télécharger le Certificat d'analyse de l'Oméga 3 800

La Qualité Djform :

Du fait de la grande sensibilité des oméga 3 à l’oxydation, les processus d’extraction sont primordiaux pour garantir une huile d’une qualité irréprochable.

Le label Epax® garantit des concentrés d'oméga 3 marins engagés dans des ingrédients de haute qualité, durabilité, traçabilité, sûreté et pureté. Il représente aujourd’hui le summum de la qualité en matière d’Oméga 3.

Le procédé XO® garantit aujourd’hui des critères de pureté supérieurs aux standards du GOED (consortium mondial des producteurs d'oméga 3) et supérieurs aux normes de la réglementation européenne :

  • huiles d’une grande pureté, très concentrées en oméga 3 EPA et DHA (teneur doublée en EPA et DHA et très basse en acides gras saturés) ;

  • huiles exemptes de polluants nocifs et métaux lourds ;

  • huiles non oxydées ;

  • huiles issues de poissons sauvages des mers froides de l'Atlantique rigoureusement sélectionnés pour leur richesse en oméga 3 ;

  • sauvegarde des ressources marines : les huiles Epax® sont certifiées Friend of the Sea (pêche environnementalement et socialement responsable).

Ingrédients :

Huile de poissons sauvages (1000 mg), Capsule (gélatine marine, glycérine - 330 mg), Anti-oxydant : Vitamine E naturelle (4 mg), extrait de Romarin.

EPA = 400mg / capsule minimum ; lot en cours = 413 mg
DHA = 300mg / capsule minimum; lot en cours =325 mg

Total Oméga 3 (EPA + DHA + autres types d'oméga 3) = 800mg / capsule minimum ; lot en cours =846 mg

Indice totox du lot en cours =4

Visualiser le Certificat d'analyse en cliquant ici ...

Allergènes :

Ne contient aucun allergène ni OGM (selon la directive 2003/89/CE).

Garantie de Qualité et de Fabrication :

Ce complément alimentaire a été fabriqué selon les normes BPF par un laboratoire agréé. Les BPF sont les Bonnes Pratiques de Fabrication qui sont en vigueur dans l'industrie pharmaceutique de toute l'Europe.
Ce complément alimentaire est garanti non irradié, de même que chacun des ingrédients qui le composent.

Mode d'emploi :

Oméga 3 800Djform est conseillé tout au long de l'année ou en cure de 3 mois à 6 mois minimum.
Prendre3 capsules d'Oméga 3 au début du repas du soir (car les oméga 3 sont mieux assimilés le soir).

Précautions d'emploi :

Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

Avertissements :

Ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée ni à une hygiène de vie saine. En cas de traitement médical, veuillez prendre conseil auprès de votre médecin ou thérapeute. Tenir hors de portée des enfants.
Les résultats sont susceptibles de varier d'un individu à l'autre.

Instructions de stockage :

À conserver dans un endroit sec et frais, à l'abri de la lumière. L'idéal est de le conserver au réfrigérateur.
En cas de commande de plusieurs boîtes, nous recommandons de les conserver au réfrigérateur afin de garantir une conservation optimale dans le temps.

La Qualité EPAX® et XO® :

  • XO® : Un procédé de fabrication high tech à la pointe de la technologie pour garantir une huile d’une très grande pureté, d’une très grande stabilité et d’une très grande qualité.

  • EPAX® : Un cahier des charges des plus stricts pour obtenir une huile dont les normes de pureté sont bien supérieures aux normes en vigueur.

  • Non aux polluants : des procédés uniques et exclusifs de purification des huiles, afin d’obtenirun produit exempt de polluants, de métaux lourds, de pesticides, de PCB, et autres substances chimiques nocives.

  • Huile sous forme Triglycérides

  • Capsule 100% en gélatine de poisson

Question - Réponse :

Je trouve les capsules un peu grosses. Est-il possible de les couper en 2 ?

Il n'est pas possible de les couper en 2 car elles contiennent de l'huile. On peut en revanche les croquer. Par expérience, la forme oblongue des capsules permet de les avaler facilement avec un peu d'eau ; c'est plus une barrière psychologique qui nous fait penser que ce serait compliqué de les avaler.

J'ai lu que prendre 1000 mg d'omega 3 pourrait aider mais la posologie de vos omega 3 800 dit qu'il serait recommandé de prendre 3 capsules de 1000 mg : est-ce un peu trop ou les standards que j'ai lu sont-ils trop bas ?

Il faut faire la différence entre 1000 mg d'oméga 3 et 1000 mg d'huile riche en oméga 3 car une huile ne contient jamais 100% d'oméga 3. La nôtre est titrée à + de 80% d'oméga 3. Notre posologie est basée sur l'expérience : trop peu d'oméga 3 et il n'y a pas ou quasiment pas d'effets. Aujourd'hui, nous sommes plus dans une problématique de carence en oméga 3 que d'excès. D'autre part, un surdosage en oméga 3 avec 3 capsules (ou 6 capsules) est impossible. Voilà pourquoi nous recommandons 3 capsules par jour en moyenne.

Pourriez-vous me dire si vos capsules oméga 3 800 sont adaptées pour les jeunes enfants ? Si oui, pour quelle posologie ?

Il n'y a pas d'oméga 3 pour les enfants et d'autres pour les adultes. La seule différence sera la posologie. Jusqu'à 3 ans : 1 capsule par jour. Pour les nourrissons, il faudra percer la capsule et mélanger le contenu à leur nourriture.

Pourquoi ne plus proposer le sachet de 600 capsules omega 3 800 ? Avec le conditionnement de 230, on passe de 460 capsules pour deux boîtes environ au même prix que le sachet de 600.

Nous arrêtons malheureusement de proposer ce conditionnement car jusqu'à présent, la mise en sachet se faisait à la main et nous n'avons pas trouvé de société qui puisse le faire mécaniquement et donc réduire les coûts. Nous ne savons pas encore si nous pourrons à nouveau proposer ce conditionnement de sachets de 600 capsules. Pour information, vous bénéficiez d’une remise quantitative dès 3 boites de 230 capsules achetées, grâce à laquelle le surcoût par rapport au sachet est faible. Et pour un tarif encore plus avantageux, nous proposons une remise de 15% à partir de 5 boîtes.